Le Kosovo est déclaré légitime dans sa déclaration d’indépendance selon la Cour internationale de justice. Cela ouvre d’autres horizons et augure de nouveaux conflits. Aurons-nous assez de soldats pour y répondre efficacement en cas de besoin?

La Corée du Nord a menacé le 24 juillet d’une « puissante dissuasion nucléaire » ( !) les exercices militaires navals sud-coréens et américains qui se sont tenues du 25 au 28 juillet au large de ses côtes mais dans les eaux internationales, cette fois avec une condamnation de la Chine, alors que le Conseil de sécurité sous les pressions russe et chinoise est resté plus que mesuré dans la condamnation de l’attaque prouvée selon les experts d’un navire sud-coréen. Elle avait coûté la vie à 46 soldats le 26 mars dernier. En l’occurrence, les menaces hallucinantes de la Corée du Nord, sans aucun doute à destination interne pour maintenir la pression intérieure face à une menace extérieure, sont restées lettre morte.

Sur l’Iran, le chef d’état-major interarmées américain  déclare que l’on ne peut laisser cet Etat devenir une puissance nucléaire militaire (Le Monde du 3 août 2010). Il reconnaît la difficulté à déterminer les conséquences de la mise en œuvre de mesures militaires déjà planifiées, la planification d’une opération militaire étant par définition l’anticipation d’une possibilité et non la volonté de la mettre en œuvre.