Changeons un peu de sujet et parlons de condition militaire. En été, en effet, c’est le moment idéal pour découvrir des informations intéressantes. Ainsi, le Figaro du 16 août 2008 a annoncé qu’un accord sur les bâtiments abandonnés après la réforme de la carte militaire serait en cours de discussion entre les ministères de la Défense et de l'Enseignement supérieur. Comme le cite le quotidien, « Dans quelques années, des étudiants prendront la place des militaires dans des casernes et des logements d'officiers ».

Bien sûr les casernes visées sont dans des quartiers agréables de Paris, dans le XIIe arrondissement près de Reuilly ou au Val de grâce. Or, un certain nombre de militaires, surtout en célibat géographique (c’est-à-dire la famille restant sur l’ancien lieu de garnison alors que le conjoint muté travaille à Paris) ont des difficultés à trouver des logements dans Paris. Est-ce cela l’amélioration annoncée de la condition militaire ? Je me pose quand même quelques questions sur le ré-emploi du domaine militaire.