Le Journal du dimanche a publié ce jour un sondage (sur www.defense-et-republique.org) réalisé du 10 au 11 juillet sur un échantillon représentatif de la population. Le sujet en était la perception des forces de défense et de sécurité et les restructurations. Remarquons surtout que la catégorie « professions libérales cadres supérieurs » comme l’extrême gauche, sans doute pas pour les mêmes raisons, sont celles qui sont les plus défavorables aux armées.

Concernant les militaires, 88% des sondés ont une opinion plutôt bonne mais il faut noter que la note la plus basse est donnée par la catégorie « professions libérales cadres supérieurs », soit 75%, par l’extrême gauche et les verts 74% chacun. Sur les gendarmes, 88% des sondés ont aussi une opinion plutôt bonne mais il faut noter que la note la plus basse est aussi donnée par la catégorie « professions libérales cadres supérieurs » soit 74% et par l’extrême gauche 67%.

A la question « Douze ans après, regrettez-vous la suppression du service militaire obligatoire ? », 61% répondent « oui », soit une hausse de deux points depuis le sondage de 2006, mais une forte disparité est à souligner entre les plus de 35 ans sont 69% à répondre « oui » et les moins de 35 ans répondant non à 59%. A nouveau, les plus opposés sont les « professions libérales cadres supérieurs » avec 64%, l’extrême-gauche avec 53% et … les 18 – 24 ans à 72%.

Quant à la menace, elle est attribuée pour 66% au terrorisme international (mais P.C. 50% et extrême-gauche 53%), pour 45% à l’islamisme et pour 32% aux petits pays détenant l’arme nucléaire.

Concernant « l’organisation et la répartition des armées sur le territoire français, de laquelle des deux opinions suivantes vous sentez vous le plus proche ? »

- Il faut maintenir les unités militaires dans les communes car elles contribuent à la vie de ces territoires même si cela représente un coût de fonctionnement. 66% des sondés ;

- Il faut regrouper les unités militaires sur un nombre restreint de communes de façon à réduire le coût de fonctionnement des armées. 33% des sondés.

Remarquons à nouveau que la catégorie « professions libérales cadres supérieurs » est favorable à cette dernière solution, soit 54% des sondés et bien sûr l’UMP avec 51%.