Anne-Lorraine Sch. a été mortellement agressée dans le RER, à Creil, le 25 novembre 2007. Elle était la fille d’un officier supérieur et sœur d’un saint-cyrien. Jeune fille sans histoire, brillante, elle s’est défendue courageusement contre son agresseur. Sa famille devait être reçue jeudi après-midi par le président de la République. Nous pouvons supposer que le ministre de la défense en a fait de même. Une cérémonie religieuse sera célébrée le samedi 1er décembre, à 14 heures, en la cathédrale de Senlis.

Cependant, la dimension donnée à ce meurtre et celle donnée aux événements de Villiers le bel pourraient bien symboliser ce clivage de plus en plus net au sein de notre société.

Nous n’avons pas vu de marche silencieuse pour marquer la réprobation de ce meurtre.

Personne n’a brûlé de voiture ou piller des magasins.

Je vous laisse faire vos déductions.