Défense et République

07 avril 2012

Clip en l'honneur de nos soldats

Un beau clip en l'honneur de nos soldats sur le site du candidat Nicolas Sarkozy.

Il accompagne La lettre au peuple français sur le site www.lafranceforte.fr   

Compte tenu des différentes interventions récentes d'une partie des candidats à la présidence, un intérêt sur les questions de défense semble apparaître.

Si cela était le cas, cela serait une bonne nouvelle.

Posté par DR2007 à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 avril 2012

La lettre DR n°38 d'avril 2012

Sommaire

1) La campagne présidentielle Acte 4 : le candidat Sarkozy

2) Les coups de gueule !

  • La grande braderie du patrimoine foncier militaire
  • Assassinats de parachutistes

3) Les coups de cœur !

  • Un officier d’active en politique !
  • L'Ecole militaire interarmes

4) Brèves

5) Question parlementaire sur la reconversion des militaires

6) Bibliographie

Posté par DR2007 à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2012

Lettre défense et république de février 2012

Sommaire

La campagne présidentielle Acte 1
Libres propos : « Sécurité informatique dans les centrales nucléaires »
Les coups de gueule !           

    • Effet d’annonce en période électorale ? Le retour du Rafale !
    • Des promesses en l’air
    • Question / Réponse

Les coups de cœur !

    • Les soldats en OPEX récompensés
    • Une société conseil avec les militaires

Brèves

    • Histoire de la symbolique militaire au Château de Vincennes
    • Les soldats et les unités en Afghanistan  récompensés
    • Des prévisions d'effectifs pour 2018

Question parlementaire choisie Accord de défense franco-britannique

Bibliographie

Posté par DR2007 à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2012

Une nouvelle année 2012

Meileurs voeux à tous et à toutes pour cette année inquiétante et aux issues incertaines.

Il faudra du courage et de l'abnégation!

Ayons donc simplement une pensée pour nos soldats qui se battent aux quatre coins du monde au nom de la France et de ses valeurs!

 

 

Posté par DR2007 à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2011

Marcel Bigeard aux Invalides et Parti communiste

Une tribune  dans le Monde du 26 novembre 2011 doit nous faire réagir. Intitulé « Marcel Bigeard n’a pas sa place aux Invalides », Ian Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris et Catherine Vieu-Charier, adjointe PCF au maire de Paris chargée de la mémoire et du monde combattant, contestent véhémentement le transfert des cendres de Marcel Bigeard aux Invalides.

 Se positionnant sur la mise en doute des conditions dans lesquelles le général Bigeard aurait rempli ses missions de soldat, ces personnes communistes contestent donc la proposition du ministre de la défense et écrivent « La droite vient de vendre les Invalides. Et son âme ».

Rappelons que Marcel Bigeard, mort le 18 juin 2010, était Grand-croix de la Légion d'honneur, croix de guerre 1939-1945, médaillé de la Résistance, général de corps d'armée, ancien secrétaire d'Etat à la défense et ancien député. Qui sont ces gens pour oser s’exprimer ainsi ?

Il serait en effet temps de revoir le rôle du Parti communiste en France et à l’étranger depuis sa création. Faire la lumière sur les morts du communisme dans le monde, les réhabiliter, donner leur nom à des plaques de rue à Paris seraient éducatifs dans un devoir de mémoire et de transparence.

Comprendre le rôle du Parti communiste français (Boudarel vous connaissez ?) contre les armées françaises durant notamment les guerres coloniales serait tout aussi utile. Ses membres n’ont-ils pas combattu, et pas uniquement par les idées, l’engagement des forces armées. N’était-ce pas une forme de … trahison ?

Nos communistes s’érigent encore aujourd'hui en défenseurs d’une forme de société qui a prouvé sa volonté totalitaire. Il est temps qu’ils fassent leur mea culpa. Compte tenu de son passé, le Parti communiste français n’a aucune leçon à donner !

 

Posté par DR2007 à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 novembre 2011

En cette veille du 11 novembre 2011

Errant dans une unité, j’ai trouvé ce texte ci-dessous d’un auteur inconnu mais qui exprime parfaitement à mon avis le sentiment de ce qu'est un ancien combattant au service de la France.

Ayons une pensée en ce 11 novembre 2011 pour nos vétérans des conflits passés ou contemporains

Dis-moi pourquoi Papi 

 

 Dis-moi Papi, pourquoi je te vois si souvent

Défiler dans la ville avec tous tes copains.

Vous portez des drapeaux, dans la pluie, dans le vent,

Marchant du même pas, unis main dans la main. 

 

Dis-moi pourquoi Papi, de l’église au cimetière

Au monument aux morts, on entend le clairon.

Vous déposez des fleurs sur les dalles de pierre.

J’aimerais savoir, quelle qu’en soit la raison.

 

Dis-moi pourquoi papi, brillent sur vos poitrines

Ces médailles colorées que vous portez fièrement.

Pourquoi vos défilés sont silencieux, si dignes

Et ce que signifient tous vos rassemblements ?

 

En réponse mon petit, notre Patrie la France,

Pour être grande et forte, compte sur ses enfants.

Beaucoup d’entre eux sont morts le cœur plein d'espérance

Pour que vous puissiez vivre en paix tout simplement.

 

Regarde les passer, respecte leurs emblèmes

Car tous ils ont donné avec le même élan

Leur jeunesse, leur sang, le meilleur d’eux-mêmes.

Sois fier de leur passé, ce sont des combattants.

 

Auteur non identifié.

Posté par DR2007 à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2011

Honneur à nos soldats morts au combat

es honneurs donnés ce jour par la République à nos soldats morts au combat ont été à la hauteur de la reconnaissance attendue de la Nation par la communauté militaire envers leur sacrifice. Les médias ont aussi transmis avec dignité la cérémonie aux Invalides.

Le président de la République a eu des paroles justes. Ces soldats ne sont pas morts pour rien. Ils sont morts pour la France et ils avaient choisi de la servir avec honneur. Les regrets sur leurs morts n’ont donc aucun sens.

En revanche, ne pas oublier ces soldats morts au combat, héros certes malgré eux mais exemplaires dans leur engagement, reste essentiel. Ils ont contribé à la grandeur de la France.

Ne les oublions pas et acceptons leur sacrifice au combat. Ils ne seront pas les derniers mais nous ne devons pas donner prise à l’ennemi par notre faiblesse compassionnelle.

Posté par DR2007 à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2011

Une ex-juge rouge, candidate notamment à la fonction de chef des armées

 

Nous avons vu lors de ce 14 juillet 2011, un magnifique défilé, original, mettant en valeur les soldats professionnels de la République. Les chants virils de nos soldats, une première, résonnaient sur les champs Elysées, la musique s’estompant naturellement. Le président de la République avait trouvé enfin les mots justes pour l’engagement de nos soldats. Emu par la visite à nos blessés, il faut reconnaître que le chef des armées était au rendez-vous.

Et qu’avons-nous entendu d’une candidate au poste de chef des armées ?

Eva Joly, candidate écologiste à la présidentielle, propose de remplacer le défilé militaire du 14 juillet par un défilé citoyen qui rassemblerait les enfants des écoles, les étudiants, les « seniors », « dans le bonheur d'être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent ». A l’image de ce qui se fait en Norvège !

Eva Joly, ex-juge rouge, se considérant française certes par la loi, avait exprimé lors de son élection par les verts qu’elle était française depuis plusieurs dizaines d’années. Elle a montré avec ses déclarations qu’elle n’avait pas tout compris et que cette dimension légale de sa nationalité française ne lui donnait pas cette culture de la nation française. Elle s’est discréditée comme ceux, rares, qui l’ont soutenue, Noël Mamère et Cécile Duflot.

Il ne faut cependant pas se leurrer. Joly est l’expression de cette frange verte au moins en apparence, en réalité construite par des extrêmes-gauches.

Il suffit d’ailleurs de se rappeler de ce qu’avait déclaré la sénatrice Dominique Voynet après le défilé militaire du 14 juillet 1997 sur les Champs Elysées auquel elle venait d'assister: « Ministre ou pas ministre, les militaires, il faut les fréquenter pour ne pas oublier à quel point ils sont cons ». Rappelons que cette sénatrice a fait partie du FLAM - front de lutte antimilitariste. Doit-on donc être surpris ?

Posté par DR2007 à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2011

Les médias, cela suffit !

 

Arrêtez messieurs les journalistes de mettre en doute la stratégie militaire de la France en Afghanistan. La guerre, cela fait des morts. Donc valorisez leur sacrifice librement consenti.

Arrêtez de douter et de diffuser le doute sous une apparente impartialité de l’information. Qu’est-ce qu’un lourd tribut comme l’attentat d’aujourd'hui ? 17 morts en Afghanistan en 2011… et 4000 morts sur les routes par an.

Arrêtez de rentrer dans le jeu des Talibans. Respectez l’engagement de nos soldats au lieu de rechercher la faille qui aurait pu se produire. Montrez leur détermination et donc celle de la France.

En revanche, posons-nous la question de déploiement de forces sur le terrain à la veille de notre fête nationale, prétexte évident à tout attentat. Pensons comme l’ennemi que nous devons détruire avec résolution.

En cette veille du 14 juillet, c’est la moindre chose que vous puissiez faire.

Posté par DR2007 à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2011

Professionnellement justifié ?

 

Nos deux héros journalistes sont revenus. Retenons leur arrogance et ce qui ressemble bien au syndrome de Stockholm. Ils auraient presque passé des vacances, « Cela était parfois difficile mais nous avons été bien traités »…

L’un de ces journalistes, Stéphane Taponière, a pour premières paroles leur sens des responsabilités et le rejet des déclarations sur les conditions de leur enlèvement. Non, ils n’auraient pas été irresponsables.

Pourtant, oui leur prise en otages a été coûteuse et elle aurait pu l’être bien plus si la France avait eu des soldats blessés ou tués. Si l’on se rapporte au Monde du 2 juillet, 180 forces spéciales et des équipes de la DGSE veillaient sur eux à distance. C’était gratuit ?

Rappelons aussi que cette classe médiatique a mis bien longtemps avant de rappeler l’existence d’autres otages. Eh oui est-il bien normal de monopoliser son outil de travail pour répondre à un problème bien catégoriel ?

Enfin, un concept émerge avec ces journalistes et leur défense par la classe médiatique : le concept de « professionnellement justifié » qu’évoquait la première page du Monde le 1er juillet dernier. Finalement les journalistes peuvent faire ce qu’ils veulent en fonction de ce nouveau concept. Nous pouvons espérer qu’il sera applicable à d’autres professions, avec la même tolérance, comme par exemple pour les soldats en opérations.

Posté par DR2007 à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]